Troubles passagers du transit - Solutions - Le Moniteur des pharmacies.fr

Troubles passagers du transit Évaluer, soulager, libérer la parole

Document rédigé par le département Conseil & Communication du Moniteur des pharmacies pour Johnson & Johnson Santé Beauté France
Diarrhées aiguës ou constipation occasionnelle comptent parmi les plaintes fréquentes à l'officine. Ces troubles du transit ne sont pas une pathologie en soi mais le signe d'un dysfonctionnement digestif dont les causes sont très variables. Le plus souvent bénins quand ils apparaissent de façon ponctuelle, ils sont influencés par le mode de vie et les habitudes alimentaires : en préventif comme en curatif, le rappel des règles hygiéno-diététiques est à la base de votre conseil, complété si besoin par un traitement symptomatique. Diarrhée et constipation sont parmi les facteurs de risque les mieux documentés de crise hémorroïdaire (1) que les patients peinent encore à confier : saisissez l'occasion d'en parler !

Diarrhées aiguës de l'adulte

  • Une diarrhée se caractérise par l'émission de plus de 3 selles molles à liquides par jour. Elle est dite aiguë quand elle survient brutalement et évolue depuis moins de 2 semaines (1).

Chaque année, 3 millions de personnes consultent leur généraliste pour une diarrhée aiguë mais sa prévalence est bien supérieure en population générale : en moyenne, chaque habitant d'un pays développé souffre d'un épisode digestif aigu (diarrhée et/ou vomissements) par an (2).

  • En grande majorité bénigne, la diarrhée aiguë nécessite néanmoins une prise en charge pour éviter les risques de complications. Les conseils hygiéno-diététiques sont en première ligne, durant l'épisode comme en prévention.

Quelles sont les principales causes ?

  • La gastro-entérite infectieuse, le plus souvent virale, en est la première cause (2, 3).
  • Les médicaments (2, 3, 4) : antibiotiques, anti-inflammatoires non stéroïdiens, chimiothérapie anticancéreuse...
  • Les habitudes alimentaires (5, 6) : repas rapides, copieux, tardifs, aliments gras, lait, café, thé, édulcorants de type sorbitol ou xylitol (soda light, chewing-gum...)...
  • Les irritants de la muqueuse intestinale (6) : alcool, épices, tabac...
  • Le stress (4) : examens, surmenage, problèmes personnels...
  • Le cycle menstruel (7) : syndrome prémenstruel, règles
  • Une pathologie chronique sous-jacente (4) : allergie alimentaire, syndrome de l'intestin irritable (notamment en alternance avec la constipation ), hyperthyroïdie, MICI...

Diarrhée et constipation peuvent coexister !

Des selles liquides peuvent précéder ou suivre un épisode de constipation et/ou être associées à l'élimination d'un bouchon de selles dures, on parle de « fausse diarrhée sur constipation » (8, 9).

Faut-il la prendre en charge ?

Oui, même si la diarrhée aiguë est le plus souvent bénigne et d'évolution favorable en quelques jours sans retentissement sur l'état général, les pertes hydroélectrolytiques exposent à un risque de déshydratation, principale complication à éviter (2).

Par ailleurs, la diarrhée comme la constipation sont parmi les facteurs de risque les mieux documentés de survenue d'une crise hémorroïdaire (1) : si vous saisissiez l'occasion pour en parler ?

En savoir plus : 3 étapes pour libérer la parole

Comment ?

1. Boire plus que d'ordinaire
pour compenser les pertes, notamment des boissons sucrées et salées : eau, tisanes, bouillons, jus de pomme dilué... (2, 3, 10)
+/- un soluté de réhydratation orale en cas de risque accru de déshydratation (personne âgée, polymédiquée...)

2. Adapter temporairement l'alimentation (4, 10)

Privilégier : des repas légers, fractionnés, à base de féculents (riz, pommes de terre, pâtes, semoule...), légumes cuits, viandes maigres ;

Éviter les aliments riches en fibres (céréales complètes, fruits sauf bananes, crudités...), gras, le lait, les boissons glacées.

En savoir plus sur l'alimentation en cas de diarrhée

3. Si besoin, un traitement symptomatique en complément* (4, 11)

- Un anti-diarrhéique si le patient est très symptomatique, avec plusieurs accès de diarrhée.
- Adsorbants et protecteurs intestinaux
- Antispasmodiques en cas de douleurs abdominales associées à la diarrhée ;

* Selon précautions d'usage et contre-indications habituelles.

Quels conseils pour prévenir les récidives ?

Quand des facteurs évitables sont en cause, adapter ses habitudes et son mode de vie peut suffire à espacer, minimiser voire éviter l'apparition de nouveaux épisodes.

1. Identifier les facteurs déclenchants

« C'est souvent après les repas de fête... »
« À chaque fois que j'ai mes règles... »
« Quand je dois parler en public... »

2. Adopter durablement les bons réflexes

Adapter son alimentation

  • Pour favoriser la digestion, prendre son temps pour les repas, ne pas mâcher ou avaler trop rapidement, éviter les repas lourds et gras moins de 2 ou 3 heures avant le coucher (12).
  • Respecter une alimentation équilibrée selon les repères du Programme National Nutrition Santé mais repérer et éviter tant que possible les aliments déclencheurs.

Astuce : quand la diarrhée semble liée à un aliment, lister les repas ingérés et leurs principaux ingrédients, sans oublier les boissons. Procéder ensuite en recoupant les données de plusieurs repas déclencheurs.

« Dé-stresser » (13)

  • Faire des pauses, se relaxer et pratiquer la respiration profonde plusieurs fois par jour
  • Dormir suffisamment

Bouger (14)

L'activité physique contribue à modérer les effets du stress sur la santé, améliore le sommeil et la qualité de vie.

  • Pratiquer au moins 30 minutes d'activités dynamiques par jour : escaliers, marche, travaux ménagers, sport... (14)
  • 2 fois par semaine au moins, ajouter des activités de renforcement musculaire et d'assouplissements
    exemples : gymnastique, yoga, pilates...

En cas d'épisode de diarrhée, les sports intenses d'endurance comme la course à pied intense ne sont pas conseillés car ils peuvent aggraver la diarrhée (15)

Quand consulter ? (4)

Si la diarrhée aiguë :

  • s'accompagne de fièvre, de vomissements intenses, de glaires et ou de sang ;
  • fait suite à un voyage récent ou à la prise d'antibiotiques ;
  • survient sur un terrain fragile : immunodépression, troubles cardiaques, personne âgée ou jeune enfant, traitement chronique lourd... ;
  • persiste malgré les mesures mises en place.

En cas de signes de déshydratation : diminution des urines, soif, bouche sèche, somnolence, apathie, cernes, pli cutané persistant au pincement...

Sources :
(1) Les hémorroïdes, Société Nationale Française de Colo-Proctologie, https://www.snfcp.org/informations-maladies/hemorroides/les-hemorroides/
(2) Diarrhée aiguë, Société Nationale Française de Gastro-Entérologie (SNFGE), https://www.snfge.org/content/diarrhee-aigue
(3) Diarrhée aiguë bénigne chez un adulte, Premiers Choix Prescrire, Actualisation juillet 2021
(5) Édulcorants entre mythe et réalité. Muriel Clarisse, Véronique Di Vetta, Vittorio Giusti, Revue Médicale Suisse, mars 2009, https://www.revmed.ch/revue-medicale-suisse/2009/revue-medicale-suisse-196/edulcorants-entre-mythe-et-realite
(6) Régime alimentaire en cas de diarrhées, dans Hegel 2014/Supp (N° 3), pages S29 à S30, https://www.cairn.info/revue-hegel-2014-Supp-page-S29.html
(7) Gastrointestinal symptoms before and during menses in healthy women, BMC Womens Health. 2014, https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24450290/
(8) Diététique sur la constipation, CREGG (Club de Réflexion des Cabinets et Groupes d’Hépato-Gastroentérologie) https://www.cregg.org/wordpress/wp-content/uploads/2012/06/documents-fiches-constipation.pdf
(10) Régime alimentaire en cas de diarrhées, CREGG (Club de Réflexion des Cabinets et Groupes d’Hépato-Gastroentérologie) : https://www.cregg.org/wordpress/wp-content/uploads/2012/06/documents-tinymce-00004-fiche-diarrhe.pdf
(11) Diarrhée aiguë et déshydratation - Partie : Adulte, Dr Marta Cancella de Abreu, Pr Pierre Hausfater, Les Items de la Revue du praticien, 18 avril 2020
(12) Inconfort abdominal, mauvaise digestion, ballonnements, excès de gaz, Société Nationale Française de Gastro-Entérologie (SNFGE), 2017, https://www.snfge.org/sites/default/files/recommandations/inconfort_abdominal_snfge-cregg_2017.pdf
(13) Des conseils simples pour réduire son stress, Fédération française de cardiologie, https://www.fedecardio.org/je-m-informe/des-conseils-simples-pour-reduire-son-stress/
(15) Troubles gastro-intestinaux et activités sportives, Revue médicale suisse, 2011 ; 7 ; 1525-8, https://www.revmed.ch/revue-medicale-suisse/2011/revue-medicale-suisse-304/troubles-gastro-intestinaux-et-activites-sportives
FR-MX-2200018