Questions intimes
Espace proposé par le département conseil & communication du Moniteur des pharmacies et Bayer

Au comptoir les questions intimes sont courantes mais restent encore largement taboues. La prise en charge émotionnelle des patientes est essentielle pour les encourager à spécifier leurs désagréments.

Acte I : « Oser le dialogue »
Cas de comptoir

Depuis quelque temps, Pauline, 25 ans, se sent gênée et ressent des petites irritations intimes. Cette situation est très inconfortable. Pauline prend son courage à deux mains et se rend à la pharmacie. Elle tombe nez-à-nez avec Cédric, le jeune titulaire de l’officine. Gênée de devoir expliquer ses problèmes intimes à un homme, Pauline hésite, cherche ses mots, commence par demander conseil pour une boite de vitamines.

« Puisque j’y suis, la cousine de la tante de ma voisine m’a demandé de lui prendre un soin lavant qui aide à calmer les irritations, pour là où vous savez »

Cédric décide de mener l’entretien à l’abri des oreilles indiscrètes, directement dans le rayon hygiène intime. Il parle à voix basse, pose quelques questions, mais voyant Pauline toujours aussi troublée, lui propose de passer la main à une collègue féminine. Ainsi Cédric espère que la patiente pourra s’exprimer plus librement. Pauline accepte et finit par avouer à Charlotte, la pharmacienne assistante, que le produit est pour elle…

«Cela me gêne beaucoup de vous en parler...»

Charlotte se montre rassurante : « Vous pouvez parler en toute confiance, sans crainte d’être jugée. Nous sommes là pour vous écouter, vous conseiller et vous aider à trouver une solution adaptée a vos besoins. L’ensemble de l’équipe est formée, habituée aux questions intimes et qui plus est soumis au secret professionnel ».


Au comptoir, les questions intimes sont courantes mais restent encore largement taboues. La prise en charge émotionnelle des patientes est essentielle pour les encourager à spécifier leurs désagréments. Une fois que l’officinal a toutes les informations nécessaires, il peut orienter les patients vers la solution la plus adaptée.

Trucs et astuces pour libérer la parole
  • Mener l’entretien à l’écart des autres patients et membres de l’équipe, dans le rayon hygiène intime ou dans l’espace de confidentialité
  • Rassurer la patiente sur la grande fréquence de ces désagréments chez les femmes
  • Parler à voix basse. Éviter de lancer à tue-tête « Martine, j’ai une patiente qui a des désagréments intimes, tu peux venir m’aider ? » ;
  • Si besoin et dans la mesure du possible, demander à une collègue féminine de prendre le relais
Le saviez-vous ?

En 2020, Hydralin change les codes ! Dans sa nouvelle campagne télévisée sur les écrans à partir du mois de Juillet 2020, pour sa gamme de soins lavants, Hydralin met en scène de façon légère, une femme au comptoir à la recherche d’une solution pour ses désagréments intimes. Avoir des petits problèmes intimes, c’est très courant et cela peut arriver à tout le monde. Ce n’est pas dû à un manque d’hygiène ou à une négligence. Les femmes doivent cesser d’être gênées et en parler librement. Ensemble, libérons la parole féminine !

Cette nouvelle campagne est aussi l’occasion de montrer que la gamme de soins lavants Hydralin est une gamme experte qui prend soin du microbiote intime de vos patientes.

L.FR.MKT.CC.04.2020.2506


L'espace est réservé aux pharmaciens.
Nous sommes désolé(e)s le contenu de cette page est réservée uniquement aux pharmaciens.
L'espace est réservé aux pharmaciens.
Vous avez déjà un compte

Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas encore de compte
Pour vous abonner et profiter de tous les services proposés sur lemoniteurdespharmacies.fr, veuillez créer votre compte.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK