Bouchons de cérumen, affûtez vos conseils de prévention et de traitement

Désagréables voire très gênants, les bouchons de cérumen font l’objet d’une automédication importante. Retour sur les points clés à connaitre et à relayer auprès de patients… assurément tout ouïe !
Publi-communiqué de Quies

1) A quoi sert le cérumen ?

Cérumen

Le cérumen est une substance de consistance cireuse formée des sécrétions des glandes sébacées et sudoripares situées dans le conduit auditif externe et de cellules mortes.

Il assure 3 fonctions principales (1, 2, 3) :

  • la lubrification du conduit auditif externe, ce qui le protège des irritations
  • son nettoyage, en piégeant les poussières et les corps étrangers qui adhèrent au cérumen puis sont évacués avec lui vers le pavillon de l’oreille grâce aux mouvements des mâchoires (mastication, bâillements, parole)
  • sa protection vis-à-vis des pathogènes du fait de ses propriétés antibactériennes et antifongiques.

Sa production varie d’un individu à l’autre et avec l’âge. En excès, il forme un bouchon qui peut obstruer partiellement ou totalement le conduit auditif externe, d’où l’apparition à des degrés variables de différents symptômes : perte d’audition, sensation de plénitude de l’oreille, bourdonnements, démangeaisons, douleur.

Des facteurs favorisent son accumulation : notamment production importante de cérumen, nettoyage excessif des oreilles dont l’emploi de bâtonnets ouatés ou autres objets qui tassent le cérumen vers le fond du conduit, port de prothèses auditives, anatomie particulière.

Le saviez-vous ? (3, 4, 5)

  • Les bouchons d’oreilles sont l’une des principales causes de perte auditive.
  • Les baignades répétées entrainent une stagnation de l’eau dans l’oreille qui a tendance à modifier la consistance du cérumen et à faciliter la formation d’un bouchon de cérumen.

2) Comment prévenir la formation d’un bouchon de cérumen ?

Indispensable à la protection du conduit auditif, le cérumen ne doit pas être éliminé en excès au risque de fragiliser le conduit auditif voire d’inciter à en produire davantage !

Une bonne hygiène auriculaire doit donc respecter la formation de cérumen, tout en la contrôlant.

Les bons gestes à rappeler (1, 2)

  • Des solutions d’hygiène auriculaire facilitent l’élimination du cérumen en douceur. Le cérumen s’évacue par lui-même vers l’extérieur. Toutefois, pour éviter son accumulation chez des personnes qui ont tendance à en produire beaucoup, des sprays d’hygiène auriculaire le fluidifient et préviennent son accumulation.
  • Pas d’objets rigides ou pointus dans l’oreille ! Outre qu’ils favorisent la formation d’un bouchon de cérumen, ils peuvent provoquer des irritations et des lésions qui, elles-mêmes, contribuent à la survenue d’une otite externe.
  • Prudence en particulier chez les nourrissons. Leur conduit auditif bien plus court et étroit que celui des adultes est particulièrement fragile.

3) Comment l’éliminer ?

Quies Doculyse

Enrichi en docusate de sodium, un agent émollient, Doculyse ramollit le bouchon de cérumen en le déstructurant et facilite ainsi son évacuation.

Sans gaz propulseur, donc doux pour les tympans, sa tolérance et son efficacité sont prouvées in vitro et in vivo sous contrôle ORL (6, 7).

Dans quelles situations ?

  • Les bouchons de cérumen récents ou anciens avant leur extraction par un ORL.
    Pas d’utilisation en cas de suspicion d’otite, chez les patients atteints d’une perforation du tympan, ou en cas de port d’aérateurs transtympaniques.

A partir de quel âge ?

  • Dès 6 mois si nécessaire du fait de sa haute tolérance.

A dire aux patients

  • Plus on attend, plus l’extraction du bouchon de cérumen est difficile.

Des atouts qui boostent le conseil

Docusate de sodium : ingrédient reconnu simple et efficace
Praticité : spray non gras, sans rinçage
Sécurité : testé sous contrôle ORL, dès 6 mois

Quies Doculyse
Références
(1) Schwartz SR et coll. « Clinical Practice Guideline (Update): Earwax (Cerumen Impaction) » Otolaryngol Head Neck Surg 2017 Jan ; 156(1 suppl) : S1-S29.
(2) Clegg AJ et coll. «The safety and effectiveness of different methods of earwax removal: a systematic review and economic evaluation » Health Technol Assess 2010 Jun ; 14(28).
(3) Dossier « Bouchon de cérumen » de l’Assurance maladie (www.ameli.fr.).
(4) Organisation mondiale de la santé, Surdité et déficience auditive, 20 mars 2019.
(5) Item 147 « Otites infectieuses de l’adulte et de l’enfant » Collège français d’ORL et de chirurgie cervico-faciale, 2014.
(6) Etude PROCLAIM N° TVI 263/PDC01883/VT2832/RF1 - Mars 2013 - page 9.
(7) 31 personnes, application de Doculyse 2 fois par semaine pendant 21 jours. Etude PROCLAIM N° 4TCH023/PDC01883/VT2832/RF2 - Avril 2013 - page 24.

Doculyse est un dispositif médical de classe I, consultez la notice pour plus d’informations. Non remboursable. QUIES - Palaiseau 775 683 899 RCS Evry. Création 06/2021.


En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK