NUTRITION INFANTILE A L’OFFICINE :
CONNAITRE LES BESOINS, ORIENTER VERS LES PRODUITS ADAPTES, NOURRIR LE MICROBIOTE INTESTINAL
espace proposé par le département conseil & communication du Moniteur des pharmacies et Biostime

Lieu privilégié des jeunes parents, l’officine a un rôle à jouer dans la promotion de conseils nutritionnels adaptés aux tout-petits. Considérable entre 0 et 3 ans, leur croissance est dépendante de leur alimentation : en couvrant de façon adéquate leurs besoins, la nutrition optimise un développement staturo-pondéral, psychomoteur et cognitif harmonieux.

Le saviez-vous ?

Chez l’enfant entre 0 à 3 ans

  • la taille X2(1)
  • le cerveau atteint 65% de son poids adulte(2)
  • le microbiote intestinal se développe progressivement jusqu’à atteindre une composition proche de celle des adultes(3)

Le lait maternel est l’aliment idéal et naturel du nourrisson, il reste le plus adapté à ses besoins. Lorsque la mère ne veut ou ne peut pas allaiter, ou lorsqu’elle souhaite compléter son allaitement, les laits infantiles sont la seule alternative qui garantisse une bonne couverture des besoins nutritionnels(4) : préparations pour nourrissons ou « 1er âge » jusqu’à 6 mois, préparations de suite ou « 2e âge » entre 6 et 12 mois, laits de croissance ou « 3e âge » jusqu’à 3 ans.

La composition qualitative et quantitative des laits infantiles commercialisés est rigoureusement encadrée par les réglementations européennes et françaises, conformément aux données physiologiques et besoins selon l’âge(5). C’est la première exigence des parents mais leurs attentes vont aujourd’hui plus loin.

Le saviez-vous ?

89% des parents achètent des produits bio à leurs enfants(6)

A l’officine, mieux connaître le profil nutritionnel des produits permet de les orienter vers des formules optimisées avec des ingrédients de qualité qui ont montré un effet bénéfique pour la santé. Élargir l’offre à des produits issus de l’agriculture biologique permet par ailleurs de répondre aux attentes de certains futurs et jeunes parents attachés à de nouveaux critères comme la dimension locale ou le mode de production.

Pour enrichir votre conseil, vous disposez par ailleurs de produits destinés à nourrir le microbiote des tout-petits. Composé de bactéries qui colonisent progressivement l’intestin durant les premières années, celui-ci est impliqué dans le bon fonctionnement de la digestion, la maturation du système immunitaire et joue lui-même un rôle de « barrière » pour lutter contre les agents pathogènes. Cependant, en cas de dysbiose, certaines de ces fonctions peuvent être altérées(3).

Le saviez-vous ?

En France, les situations associées à un déséquilibre du microbiote sont fréquentes :
• Près d’1 enfant sur 5 de moins de 5 mois souffre de coliques(7)
• 1 jeune enfant sur 10(8) a souffert d’une diarrhée aigüe pendant la saison hivernale(9)
• 30% des enfants de moins de 2 ans sont affectés par la bronchiolite chaque année(10)

Dans ces situations de déséquilibre, l’apport de ferments lactiques peut jouer un rôle dans la modulation du microbiote intestinal(3) et devient votre réflexe complémentaire.


BIOSTIME : Une offre pour accompagner le bébé dans son développement
Une gamme de laits infantiles alliant la puissance de la science et de la nature

Présente en officine depuis 2018, la gamme de laits infantiles Biostime SN-2 BIO PLUS s’engage pour répondre aux attentes des consommateurs.

Un profil nutritionnel de qualité élaboré par des experts**

  • Un profil lipidique de qualité :
    • Remplacement de l’huile de palme* par la crème de lait d’Isigny Sainte-Mère, riche en SN2-palmitate (la forme d’acide palmitique la plus représentée dans le lait maternel(11)). Elle est aussi source de MFGM présentant une densité élevée en composés bioactifs(12)).

      Téléchargez le remis scientifique
      « Un apport lipidique de qualité grâce à la crème de lait »

    • Acides gras essentiels DHA et ARA. A savoir : le DHA contribue au développement normal de la vision et du cerveau chez les nourrissons jusqu’à 12 mois(13)).
  • Alliance de fibres GOS et de ferments lactiques pour une action symbiotique
  • 12 minéraux et 13 vitamines**

* Pour favoriser l’agriculture française ** Conformément à la réglementation en vigueur MFGM : Milk Fat Globule Membrane (membrane des globules gras du lait) DHA : acide docosahexaénoïque ARA : acide arachidonique GOS : galacto-oligosaccharides

Des engagements pour la nature

  • Respect du mode de production Bio, sans pesticides et fongicides interdits, sans OGM.
  • Lait et crème de lait en circuit court et 100 % normand : le lait utilisé provient exclusivement de 27 fermes bio de la Coopérative d’Isigny Sainte-Mère. La collecte se fait dans un rayon de 100km autour de la coopérative
  • Sans huile de palme*

*Pour favoriser l’agriculture française

En savoir plus sur les engagements de Biostime

Une gamme de compléments alimentaires dédiée aux tout-petits

Biostime, c’est aussi le n°1 des compléments alimentaires enfants à base de ferments lactiques dans le monde*

* Résultats de recherches menées par Euromonitor International à travers un travail de documentation et des entretiens sur les ventes en 2017 et 2018

FOS : Fructo-oligosaccharides ; HMO : Human Milk Oligosaccharides (OLM : Oligosaccharides du lait maternel) ; 2’FL : 2’-fucosyllactose, reproduction structurellement identique au 2’FL présent dans le lait maternel.

Découvrez les produits Biostime



(1)
« The WHO Child Growth Standards » [Internet] WHO. 2005 Disponible en ligne : https://www.who.int/childgrowth/en/ [Consulté le 26/07/2019]
(2)
« In brief | The science of early development » Harvard Centre for the Developing Child. 2008
(3)
« The First Microbial Colonizers of the Human Gut: Composition, Activities, and Health Implications of the Infant Gut Microbiota » Milani C et al. Microbiol Mol Biol Rev [Internet]. 2017;81(4):1–67
(4)
« AVIS de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail relatif aux risques liés à l’utilisation de boissons autres que le lait maternel et les substituts du lait maternel dans l’alimentation des nourrissons de la naissance à 1 an » ANSES. Saisine n° 2011-SA-0261. 2013
(5)
Directive No 609/2013 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 12 juin 2013 concernant les denrées alimentaires destinées aux nourrissons et aux enfants en bas âge, les denrées alimentaires destinées à des fins médicalesspéciales et les substituts de la ration journalière totale pour contrôle du poids
Règlement délégué (UE) 2016/127 de la commission du 25 septembre 2015 complétant le règlement (UE) no 609/2013 du Parlement européen et du Conseil en ce qui concerne les exigences spécifiques en matière de composition et d'information applicables aux préparations pour nourrissons et aux préparations de suite et les exigences portant sur les informations relatives à l'alimentation des nourrissons et des enfants en bas âge
Arrêté du 30 mars 1978 fixant les dispositions relatives à certains aliments lactés destinés à une alimentation particulière, Journal Officiel de la République française
(6)
La Boîte Rose, étude menée en ligne du 3 au 18 mai 2018 auprès de 970 mamans
(7)
*Selon les critères internationaux Rome IV
« Prevalence and management of functional gastrointestinal disorders in infants – The French ROME study » Campeotto F., Hospital V., Maigret P. Poster présenté à l’ESPGHAN meeting. Glasgow, Ecosse, 5-8 Juin, 2019
(8)
Enfants entre 1 et 4 ans, vus en consultation de médecine générale
(9)
« Réseau sentinelles Bilan 2017 » IPLESP, UMR-S 1136. 2017
(10)
« La bronchiolite » [Internet] Ministère des Solidarités et de la Santé. 2019 Disponible en ligne : https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/les-maladies-de-l-hiver/article/la-bronchiolite [Consulté le 26/02/2020]
(11)
« Place des lipides dans l’alimentation du nourrisson » Guesnet P, et al. Cahiers de la nutrition et de la diététique 2013 ; 20(2):79-87
(12)
«Human Milk Lipids» Kozelto B. Ann, Nutr Metab 2016; 69 (suppl 2):28- 40
(13)
L’acide docosahexaénoïque (DHA) contribue au développement normal de la vue des enfants de moins de 12 mois et du cerveau des enfants de moins de 2 ans - effet bénéfique obtenu par la consommation journalière de 100mg de DHA. EFSA J. 2014;12(10):3840


En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK