Aide à l’arrêt du tabac à l’officine :

Dépister, évaluer, accompagner, prévenir les rechutes
Avec le soutien institutionnel de Johnson & Johnson Santé Beauté France

Accueil

Parmi les adultes qui poussent la porte de votre officine, en moyenne 1 sur 4 est un fumeur quotidien(1). Pourtant nombre d’entre eux envisagent ou tente de s’en passer... Étape par étape, une prise en charge bien conduite optimise leur chance de succès. Au cœur de la stratégie : votre soutien associé aux traitements nicotiniques de substitution.

30% des fumeurs tentent d’arrêter(1)

En 2020, 31,8% des français de 18-75 ans déclarent fumer dont 1/4 quotidiennement. Après une baisse du tabagisme entre 2014 et 2019, la prévalence a augmenté sensiblement avant le premier confinement lié à la Covid-19 pour revenir au même niveau qu’en 2019 en post-confinement.

29,9% des fumeurs quotidiens ont tenté d’arrêter au moins une semaine(1) : c’est moins qu’en 2019 (33,4%) mais ces tentatives restent néanmoins significativement supérieures aux années précédentes (25% en 2016 et 2018)(1).

L’arrêt est toujours bénéfique, quelle que soit la consommation(2)

Il n’existe pas de seuil en dessous duquel la consommation de tabac ne présente pas de risques.
L’arrêt du tabac apporte toujours des bénéfices, à court terme comme à long terme, quels que soient l’âge du fumeur et sa consommation de tabac.

En savoir plus
sur les risques du tabac

Votre soutien et les substituts nicotiniques sont en première ligne

La Haute Autorité de Santé(3) demande aux officinaux, comme à tous les professionnels de santé en contact avec la population, de s’impliquer dans le dépistage et l’aide à l’arrêt de l’usage du tabac.
Elle recommande de les associer en première intention dans la prise en charge de l’arrêt du tabac(3) :

L’accompagnement par un professionnel de santé

Du simple soutien psychologique aux thérapies cognitivo-comportementales, toute forme d’accompagnement a montré son efficacité dans l’aide aux patients(3)

Des traitements nicotiniques de substitution (TNS) chez les patients qui nécessitent une aide pharmacologique.

Quelle que soit leur forme, les TNS sont plus efficace que l’absence de traitement ou placebo dans l’arrêt du tabac(3).
Les TNS augmentent significativement l’abstinence à 6 mois des anciens fumeurs(3).

Des stratégies, un objectif « zéro tabac »

Si l’objectif principal de l’aide à l’arrêt est l’abstinence totale et son maintien sur le long terme, il peut être obtenu par différentes stratégies.

  • L’arrêt total et immédiat
  • La réduction progressive en vue d’un arrêt définitif
  • L’abstinence temporaire volontaire ou non (grossesse, péri-opératoire) qui peut également être un premier pas vers une décision d’arrêt définitif.

Pour une meilleure adhésion, la stratégie individuelle doit s’adapter à la demande des patients.

Bibliographie
(1) Santé Publique France. Bulletin épidémiologique hebdomadaire - Journal mondial sans tabac 2021. 2021;:131–154.
(2) Les bienfaits de l’arrêt du tabac. https://www.tabac-info-service.fr/je-trouve-mamotivation/les-bienfaits-de-l-arret-du-tabac [Consulté le 19 octobre 2021].
(3) Haute Autorité de santé (HAS). Arrêt de la consommation de tabac : du dépistage individuel au maintien de l’abstinence en premier recours. 2014;:60.
(4) INCa - Arrêt du tabac dans la prise en charge du patient atteint de cancer - Systématiser son accompagnement - Mars 2016
(5) Ameli.fr. Arrêt du tabac : quelle prise en charge pour les substituts nicotiniques ? 19 octobre 2021. https://www.ameli.fr/assure/remboursements/rembourse/medicamentsvaccins-dispositifs-medicaux/prise-charge-substituts-nicotiniques. [Consulté le 21/10/2021].
(6) Comité national contre le tabagisme (CNCT). La composition de la fumée de tabac. https://cnct.fr/tabac-sante/la-composition-des-produits-et-de-la-fumee-de-tabac/. [Consulté le 21/10/2021].
(7) Santé Publique France. Quelles sont les conséquences du tabagisme sur la santé ? 2 juillet 2019. https://www.santepubliquefrance.fr/determinants-desante/tabac/articles/quelles-sont-les-consequences-du-tabagisme-sur-la-sante. [Consulté le 21/10/2021].
(8) Santé Publique France. Bulletin épidémiologique hebdomadaire - Journal mondial sans tabac 2020. 2020;:271-294.

FR-NI-2100204