Autres temps, autres mœurs… - Porphyre n° 599 du 30/05/2023 - Revues
 
Porphyre n° 599 du 30/05/2023
 

Courrier

À la suite du salon Pharmagora, qui a eu lieu début mars, vous dites que l’officine connaît un désamour, que deux sur trois recherchent un pharmacien ou un préparateur. C’est vrai, la profession ne présente plus l’attractivité qu’elle a pu avoir à une époque. Je ne suis pas sûr que les salaires en soient responsables. La société a énormément évolué, la crise sanitaire a changé la donne, et pas seulement dans le secteur de la santé. C’est compliqué un peu partout, dès lors qu’il y a des contraintes. Comme si, maintenant, tout devait être facile, tout le temps. Oui, les métiers de la pharmacie présentent certaines contraintes, oui, on ne gagne pas des salaires délirants, mais moi, j’aime mon métier. Le système éducatif y est aussi pour beaucoup. J’espère que l’on va réussir à s’adapter à la mutation de la société. J’y crois, même si cela va prendre du temps !

Benoît, préparateur à Nancy (54)

Porphyre répond

Oui, la société évolue, comme le sens donné au travail. Vous évoquez les contraintes, mais cela va sans doute au-delà. En revanche, il ne faudrait pas tout mettre sur le dos de la crise car le management, les salaires et la reconnaissance en général peuvent encore s’améliorer…

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !