Un même salaire pour tous - Porphyre n° 598 du 28/04/2023 - Revues
 
Porphyre n° 598 du 28/04/2023
 

Courrier

Le préparateur n’est pas très considéré en tant que personnel soignant, nous l’avons constaté avec la dotation des masques lors de la crise de la Covid. Aujourd’hui, nous sommes en présence d’un nouveau diplôme, avec un niveau supérieur au BP, et qui, bien entendu, va diviser. Certes, la validation des acquis est possible mais, étant quinquagénaire, je ne me vois pas repartir en formation. Et cela ne résout pas le niveau du BP, qui n’a jamais été vraiment établi. Ce que je souhaite est que le salaire soit le même pour tous, BP et Deust, et surtout que l’ancienneté ne soit pas plafonnée à quinze ans. Je ne me plains pas car j’ai un bon salaire et des employeurs qui me font confiance, mais j’aspire à ce que tous les préparateurs soient davantage reconnus pour tout ce qu’ils font en tant que professionnels de santé.

William, préparateur en Gironde (33)

Porphyre répond

Vos propos sont légitimes. Nous espérons que l’universitarisation de la formation offrira plus de lisibilité au très beau métier de préparateur, titulaire du BP ou du Deust.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !