Montrer la maladie dans sa complexité - Porphyre n° 598 du 28/04/2023 - Revues
 
Porphyre n° 598 du 28/04/2023
 

Exercer

Parlons cancéro

Auteur(s) : Christine Julien

L’exposition « Cancers », à la Cité des sciences et de l’industrie, se déroule jusqu’au 8 août à Paris. Recherche, soins, politique, une superbe scénographie plonge dans la maladie et s’intéresse aux malades.

Pourquoi proposer une exposition sur les cancers ?

La Cité des sciences et de l’industrie est un établissement public qui a pour objectif de susciter la curiosité et d’éveiller l’esprit critique afin d’être attentif dans un monde difficile à décrypter. Aborder la thématique des cancers est une façon de lever le voile, de détabouiser une maladie qui touche 382 000 personnes chaque année en France. C’est également l’occasion de parler de la cancérogénèse, un processus méconnu, de faire un point sur la recherche la plus récente et de donner des conseils de prévention notamment.

Comment avez-vous travaillé ?

Cette exposition a nécessité deux ans de travail et une soixante de personnes pour mettre en scène ce sujet complexe. Nous avons œuvré en partenariat scientifique avec l’Institut national du cancer (Inca) et en collaboration avec l’Institut national de la santé et de la recherche scientifique médicale (Inserm). Depuis le 6 septembre 2022, nous avons reçu plus de 150 000 visiteurs dans un espace de 600 m2.

Quel est le rôle d’un commissaire ?

Un commissaire d’exposition est une personne à qui on donne un sujet et qui doit transformer des contenus en muséographie, passer de la pensée, de l’écrit, à des dispositifs en trois dimensions (3D).

Comment est organisée l’exposition ?

Elle est très douce. Un crabe surdimensionné accueille le visiteur avec des images qui racontent l’histoire de la maladie, née avant l’humain, lors du passage de l’unicellulaire au multicellulaire. Puis, on entre dans une salle où de grandes installations audiovisuelles artistiques mettent en scène les thématiques : cancérogenèse, rôle du système immunitaire, déflagration de l’annonce, avec des témoignages filmés et un film d’animation autour des émotions ressenties. Puis, le visiteur découvre onze témoignages de chercheurs et chercheuses sur l’immunothérapie, l’intelligence artificielle au service des malades… ainsi que quatre parcours de personnes touchées par un cancer du sein, du poumon, de la prostate et colorectal. En sortie, une partie montre que la maladie est aussi une histoire politique, avec l’importance de la prévention et des campagnes de dépistage.

Entre ces installations audiovisuelles, cinq totems, de grandes sculptures, expliquent le diagnostic et l’imagerie, les soins de support, les animaux en tant que source d’inspiration pour la recherche, mais aussi les idées reçues avec l’aide du réseau Nacre, experts scientifiques en nutrition, activité physique et cancer, sans oublier un totem sur cancer et travail. Le niveau scientifique, sans être trop élevé, fait que cette exposition s’adresse aux jeunes dès la classe de troisième.

Quel intérêt pour un préparateur ou un pharmacien d’y aller ?

Cette exposition aborde le cancer dans sa totalité et sa complexité. Pas uniquement sous l’œil d’un pharmacien, d’un oncologue, d’un scientifique ou d’une personne malade. Elle permet de comprendre que cette maladie existe depuis 500 millions d’années et qu’elle fait partie d’un long processus d’évolution. Qu’elle est une déflagration pour la personne, liée à son corps, mais aussi sociale et familiale. Notre souhait était d’aborder cette part à la fois intime et sociétale, et scientifique. Le défi de cette exposition est de montrer cette maladie que personne n’a envie de regarder en face, en la mettant en scène.

Maud Gouy

Co-commissaire, avec Laurence Cauzénil, de l’exposition « Cancers », à la Cité des sciences et de l’Industrie, à Paris.

En pratique

→ Jusqu’au 8 août, exposition « Cancers », Cité des sciences et de l’industrie, 30 avenue Corentin-Cariou, 75019 Paris. Métro Porte de la Villette. Ouvert tous les jours sauf le lundi, de 10h à 18h, et jusqu’à 19h le dimanche. cite-sciences.fr

→ Plein tarif : 12 €, 9 € pour les moins de 25 ans, les étudiants, les 65 ans et plus, les enseignants et les familles nombreuses. Gratuit pour les demandeurs d’emploi et les bénéficiaires des minima sociaux, les personnes handicapées et leur accompagnateur. Le billet donne également accès aux expositions des niveaux 1 et 2, à l’Argonaute et au planétarium.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !