Les ceintures lombaires spécial maternité - Porphyre n° 595 du 20/01/2023 - Revues
 
Porphyre n° 595 du 20/01/2023
 

Savoir

Le matériel

Auteur(s) : Anne-Gaëlle Harlaut

Les modèles maternité des ceintures de soutien lombaire présentent des spécificités pour se conformer à la physiologie et aux variations morphologiques de la grossesse. Vos conseils de mise en place et de port doivent également s’adapter.

Définition

Les ceintures de soutien lombaire (CSL) sont des ceintures médico-chirurgicales à visée essentiellement antalgique, utilisées de façon discontinue ou temporaire dans les douleurs lombaires, sacro-iliaques et/ou pelviennes durant la grossesse et le post-partum. La prise en charge de ces dispositifs médicaux de classe I, le plus souvent de série, impose certaines caractéristiques.

Un peu de physiologie

• Une femme sur deux(1) souffre de douleurs lombaires, pelviennes ou de sciatique lors de la grossesse, voire après. En cause : prise de poids, déplacement du centre de gravité vers l’avant qui étire les muscles abdominaux et accentue la cambrure, variations hormonales qui assouplissent les ligaments, dilatation de l’utérus, affaiblissement des muscles abdominaux, augmentation du volume sanguin.

Caractéristiques

• Communes à toutes les ceintures.

→ Soutien. Ces ceintures sont fabriquées en tissu élastique en un ou deux sens, dont la force variable assure un soutien renforcé par des baleines dorsales en acier et des ressorts plus souples en partie abdominale, protégés par un revêtement.

→ Hdiv dorsale variable selon la pathologie et la taille du patient.

→ Fermeture réglable par boucle ou bande auto-agrippante.

→ Adjonctions : pour renforcer le soutien ou le confort, sont proposés des sangles de rappel lombo-sacrées élastiques arrimées à la partie ventrale avec force de tension ajustable, des pattes de préhension, dites « passe-doigts », pour la mise en place, un coussin lombaire pour combler un espace dû à la cambrure…

• Plus spécifiques aux modèles « maternité ».

→ Dispositif évolutif. La plupart des CSL maternité sont composées de deux parties amovibles. La partie dorsale est raccordée par auto-agrippant à un bandeau sous-ventral amovible et évolutif pour suivre l’arrondissement du ventre, décliné en deux tailles, ou présente une langue auto-agrippante allongée.

→ Un bandeau ventral ergonomique plus étroit que celui des ceintures classiques et parfois muni d’un tissu plus extensible au niveau du pubis pour ne pas comprimer le ventre ou la vessie. Exemple : Ninaë Casual (Orliman). 1 Il peut se prolonger d’un voile non compressif recouvrant l’abdomen, sans le compresser, pour faciliter la tenue en bonne place. Exemple : Ceinture maternité Salva (Cooper) 2.

• Adjonctions. Coussin lombaire pour Lombogib (Gibaud), bande élastique abdominale supplémentaire pour plus de soutien, bandes de rappel lombo-sacrées modulables en hdiv pour MyBabystrap 3, repères anatomiques brodés pour SL Maternity ou disques repositionnables pour Lombamum 4. Ninaë Evolution 5 a deux bandeaux dorsaux, dont un plus souple avec un pad de massage pour une pression douce sur les zones douloureuses au repos, utilisé seul ou superposé au bandeau dorsal de soutien pour un soutien renforcé lors d’activités à risque.

• Principaux modèles : Ninaë Casual et Evolution (Orliman), Lombamum (Thuasne), Lombogib Maternity (Gibaud), Ceinture lombaire maternité Salva (Cooper), MyBabystrap (Enovis), SL Maternity (Cizeta). Non remboursés : Velpeau Materna Comfort, Lumbamed Maternity Mediven, Radiante Ceinture lombaire maternité.

Modes d’action antalgique

• Immobilisation partielle du rachis. Les baleines et le tissu élastique diminuent les tensions musculaires et limitent les conflits articulaires lors des rotations. La mise au repos des zones douloureuses nécessite que la ceinture monte au moins deux étages vertébraux plus haut.

• Effet tuteur, notamment via les brides de rappel lombo-sacrées accrochées au niveau pubien, corrigeant une hyperlordose (cambrure).

• Le soutien de la musculature abdominale aide à porter le poids du ventre.

• Proprioception. Le port d’une CSL rappelle inconsciemment les mouvements à éviter et les gestes pour limiter la douleur.

• Autres. Effet thermique et myorelaxant.

Prise de mesures

• Taille. Mesurer le tour de taille ou de hanche selon les modèles pour vérifier que la ceinture à taille unique convient à la morphologie, ou choisir entre deux tailles de bandeau ventral.

• Hdiv. Certaines existent en deux hdivs : 21 cm pour taille < 1,70 m et 26 cm au-delà.

• Essayage systématique pour vérifier la taille et le confort de port.

Mise en place et port

• Positionner la partie inférieure du bandeau dorsal au niveau du pli fessier, les baleines dorsales de façon symétrique autour de la colonne. Si besoin, les tordre à la main pour les conformer à la cambrure du rachis.

• Placer le bandeau sous-ventral en limite de la zone pubienne, sous et non sur le ventre, en plaçant, le cas échéant, le repère en V dans la bonne direction et centré sur l’ombilic.

• Attacher un côté du bandeau dorsal sur l’auto-agrippant du bandeau ventral, puis le deuxième de façon à fermer la ceinture en conservant les alignements colonne et ombilic.

• Tirer puis fixer les bandes auto-agrippantes sur le bandeau sous-ventral en ajustant.

• Vérifier que le port est confortable debout et assis. Les baleines/ressorts ne doivent pas appuyer sur les fessiers, le ventre ou la vessie.

• Port sur un tee-shirt fin ou à même la peau.

• Durée du port sur avis médical, en général ponctuellement dans la journée en cas de douleurs et/ou, pour les prévenir, en cas d’activité à risque (position debout prolongée, long trajet…). Éviter le port au repos, sauf si plastron dorsal souple adapté (Ninaë Evolution). Pas d’utilisation prolongée sans avis médical

• Des conseils posturaux. Se tenir droite, fléchir les genoux pour porter une charge, éviter le port de charges lourdes, limiter la prise de poids. Poursuivre une activité physique douce quotidienne, porter des chaussures confortables.

Entretien

• Lavage à la main ou à la machine selon les instructions du fabricant, à l’eau savonneuse tiède, sans javel ni assouplissant. Bien rincer. Laisser sécher à plat, à l’abri du soleil.

• Ne pas utiliser de topique hydratant/gras dessous pour ne pas abîmer le textile élastique.

Législation

• Prescription. Par un médecin ou un kinésithérapeute.

• Inscription à la LPP. Les CSL sont des orthèses appartenant à la catégorie des « ceintures médico-chirurgicales et corsets orthopédiques en tissu armé », titre II, chapitre 1 de la LPP, qui définit des caractéristiques minimales pour leur prise en charge : tissu élastique d’une force supérieure à 350 centi-Newton par centimètre lorsqu’il est étiré de 30 %, dos doublé avec quatre ressorts en acier de 24 mm de large au dos et deux ressorts souples devant, fermeture réglable. Les adjonctions ne sont pas prises en charge.

• Tarif LPP : 47,19 € (21 cm) et 55,86 € (26 cm). Pas de prix limite de vente, dépassement possible.

(1) Pregnancy-related Pelvic Girdle Pain, Wu et al., European Spine Journal, novembre 2004.

Mémento de la délivrance

→ Pas de substitution possible si prescription en nom de marque.

→ Prendre le tour de taille ou de hanche pour déterminer la taille de la ceinture ou du bandeau sous-ventral. Hdiv définie selon la taille de la patiente et la position des zones douloureuses.

→ Essayage systématique pour vérifier le confort de port et conformer les baleines à la cambrure.

→ Prise en charge selon le fabricant et si conformité aux conditions de la LPP.

→ Tarif LPP selon la hdiv dorsale. Pas de prix limite de vente, ni de renouvellement prévu.

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !