Mon espace santé, un nouvel outil efficace ? - Porphyre n° 584 du 01/03/2022 - Revues
 
Porphyre n° 584 du 01/03/2022
 

S’informer

Décryptage

Auteur(s) : Magali Clausener

Le 3 février, le ministre de la Santé a lancé Mon espace santé. Cet outil numérique, créé pour tous les Français, regroupe dossier médical, messagerie sécurisée et applications.

Qu’est-ce que c’est ?

Mon espace santé est un espace personnel dont chaque Français disposera. Ce futur carnet de santé numérique a un double objectif : permettre à chaque usager de stocker des informations et des documents et de les partager avec les professionnels de santé, ainsi que favoriser la continuité des soins en ville et à l’hôpital grâce à la mise à disposition des informations. C’est un outil « fait pour Monsieur et Madame Tout-le-monde, pour chaque citoyen français », a expliqué Dominique Pon (voir Nos experts).

Que contient-il ?

Mon espace santé comprend un « dossier médical » et un « profil médical ». Dans le dossier médical, l’usager et les professionnels de santé autorisés par l’usager peuvent déposer des documents : synthèse établie par le médecin traitant, ordonnances, comptes-rendus d’hospitalisation, résultats d’examens, historique des remboursements de l’Assurance maladie… Le profil médical, lui, est à remplir par l’usager, qui peut renseigner son poids, sa taille, son IMC, sa glycémie, ses allergies, ses antécédents médicaux, ses hospitalisations, etc. Les deux sont opérationnels dès l’ouverture de Mon espace santé, ainsi que la messagerie citoyenne sécurisée.

Qu’est-ce que la messagerie citoyenne ?

Cette messagerie garantit la sûreté et la confidentialité des échanges avec les professionnels de santé. L’échange se fait à l’initiative du professionnel et non de l’assuré ! Il peut par exemple envoyer un renouvellement d’ordonnance ou une lettre d’orientation. Courant 2022, Mon espace santé sera doté d’un agenda de rendez-vous médicaux et d’un catalogue d’applications de santé. Cet espace renferme aussi un carnet de vaccination. Dès mars, ce carnet pourra contenir les documents Sidep sur la vaccination anti-Covid.

Que devient le dossier médical partagé ?

Le dossier médical partagé (DMP) en tant que tel disparaît, mais les documents contenus dans les 10 millions de DMP ouverts vont alimenter le dossier médical de Mon espace santé.

Qui aura accès à Mon espace santé ?

C’est l’usager qui autorise les professionnels de santé à accéder aux documents. De plus, une « matrice d’habilitation » définit le type de documents auquel chaque professionnel accédera en fonction des informations qui lui sont utiles pour la prise en charge du patient. Celui-ci est averti à chaque fois qu’un document est envoyé ou modifié dans son dossier ou lorsqu’un professionnel de santé accède à ses informations. Néanmoins, l’alimentation automatique du dossier médical par les médecins et autres professionnels est uniquement possible avec des logiciels métiers compatibles. Et tous n’en sont pas encore dotés, ils devraient l’être en théorie à la fin de l’année.

Comment sont sécurisées les données ?

Les données personnelles de santé sont stockées en France sur des serveurs répondant aux plus hautes normes de sécurité, notamment la certification « Hébergeur de données de santé ». Confidentialité et sécurité sont garanties par le ministère des Solidarités et de la Santé et l’Assurance maladie. Leur traitement est soumis au Règlement général sur la protection des données (RGPD) et fait l’objet d’une surveillance de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil). « Ce sont les patients et eux seuls qui décident de partager leurs données. L’État, l’Assurance maladie, les assurances complémentaires, les entreprises n’y ont pas accès. C’est absolument fondamental », a rassuré le directeur général de l’Assurance maladie.

Comment créer son espace ?

Depuis le 3 février, les assurés peuvent se rendre sur le site monespacesante.fr et activer leur espace numérique avec leur carte Vitale. Jusqu’au 28 mars, l’Assurance maladie enverra à chaque assuré un courrier ou un mail l’informant de l’ouverture de son compte. Si l’assuré ne manifeste pas d’opposition par écrit dans un délai de six semaines, son espace sera automatiquement créé. Il sera accessible sur ordinateur, sur tablette et, à terme, sur smartphone via une application à télécharger.

C’est aux deuxième et troisième trimestres de 2022 que les pharmaciens pourront alimenter automatiquement le dossier médical des patients.

NOS EXPERTS INTERROGÉS(1)

→ Thomas Fatôme, directeur général de l’Assurance maladie.

→ Dominique Pon, responsable ministériel au Numérique en santé.

(1) Propos recueillis lors de conférences de presse du 28 janvier et du 3 février 2022.

Repères

→ Loi du 3 août 2004 : la généralisation du dossier médical professionnel (DMP) est prévue.

→ Loi du 26 janvier 2016 : après un pilotage défectueux, le DMP devient le dossier médical partagé.

→ Fin août 2021 : expérimentation de Mon espace santé en Haute-Garonne, Loire-Atlantique et Somme, auprès des établissements de santé et des professionnels de santé libéraux.

→ 31 janvier-28 mars 2022 : information des usagers par courrier ou courriel de la création de cet espace.

→ Premier trimestre 2022 : lancement de l’application.

→ Mi-mars à mi-mai 2022 : création automatique des profils Mon espace santé.

→ Fin 2023 : passer de 10 à 250 millions de documents échangés par an, visualisation des images médicales (IRM…).

→ Près de 70 millions de profils devraient être alimentés.

→ 2 milliards d’euros d’investissement pour financer notamment les logiciels métiers.

→ Numéro d’assistance dédié aux professionnels de santé : 36 08.

Prévoyez-vous de fermer votre officine le 30 mai prochain en signe de protestation ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !