Dubitative - Porphyre n° 583 du 20/01/2022 - Revues
 
Porphyre n° 583 du 20/01/2022
 

Courrier

La dispensation à l’unité va bientôt arriver à l’officine et j’avoue ne pas comprendre pourquoi et comment on en est arrivé là. Les antibiotiques sont généralement conditionnés pour correspondre à une cure, par exemple deux comprimés par jour durant sept jours. Si la boîte contient quinze comprimés, pourquoi ne serait-ce pas aux laboratoires de se mettre à la page ? En plus, ça coûte cher !

L., préparatrice à Caluire-et-Cuire (69)

Porphyre répond

Les boîtes d’antibiotiques ne sont pas adaptées à toutes les pathologies et posologies, qui dépendent de la cible microbienne, des fonctions rénale et hépatique, du poids, etc. La dispensation à l’unité a aussi des avantages en termes de gaspillage, et d’emplois pour préparer les doses (!).

Attendons de voir les conditions qui seront posées…

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !