Porphyre n° 581 du 26/11/2021
 

Comprendre

Les mots pour…

Christine Julien

Soutenir en périnatalité. Écouter sans trop rassurer ni banaliser et repérer les fragilités permettent d’orienter les femmes avec des troubles émotionnels lors de la grossesse et en post-partum.


Un fleuve pas tranquille Si la grossesse est physiologique, elle est également un événement psychique car devenir mère n’est pas inné. Et s’occuper d’un enfant n’est pas naturel. Un physique chamboulé → Le cerveau se modifie. La grossesse provoque des changements structurels dans le cerveau, qui persistent environ deux ans après l’accouchement(1). Ces mutations architecturales très profondes et visibles sur des IRM fonctionnelles ont lieu dans les zones stimulées par les interactions avec un bébé. Elles développeraient les capacités à reconnaître les besoins de l’enfant. → Le sommeil s’adapte. Lors des dernières semaines avant l’accouchement et dans les premières semaines après, des hormones fragmentent le sommeil en paquets de deux à trois heures sur 24 heures, alternant avec des états d’éveil pour que la mère nourrisse son bébé. Un psychique convoqué → La mère en devenir. En début de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous

Allez-vous vacciner les enfants de 5 à 11 ans contre le Covid-19 quand le ministère aura donné son feu vert ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !