Porphyre n° 581 du 26/11/2021
 

Comprendre

Au comptoir

Nathalie Belin


1 Je questionne Préciser la demande « Depuis quand ? », « Avez-vous fait le point avec votre gynécologue ? » ou « Les bouffées de chaleur sont-elles très invalidantes ? » vérifient le suivi médical ou orientent vers le médecin le cas échéant. Rechercher certains critères « Êtes-vous ou avez-vous été suivie pour un cancer hormonodépendant, sein, utérus, ovaires ? » repère une contreindication aux phytoestrogènes. Orienter le choix « Avez-vous une irritabilité, des troubles du sommeil ? » et « Avez-vous déjà utilisé quelque chose pour vous soulager ? » ciblent un produit adapté. 2 J’évalue Lorsque les bouffées de chaleur sont gênantes mais pas au point de nécessiter un traitement hormonal de la ménopause (voir La patho p. 49), ou si celui-ci n’est pas souhaité ou contre-indiqué, l’automédication est possible. Un avis médical s’impose si les bouffées sont très invalidantes ou s’accompagnent d’autres signes marqués : infections urinaires récidivantes, sécheresse vaginale non améliorée par des lubrifiants, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous

Allez-vous vacciner les enfants de 5 à 11 ans contre le Covid-19 quand le ministère aura donné son feu vert ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !