Porphyre n° 575 du 25/05/2021
 

VACCIN COVID-19

S’informer

Actus

Christine Julien


Selon un DGS-Urgent du 6 mai 2021, l’injection d’une troisième dose de vaccin anti-Covid-19 est nécessaire pour les personnes immunodéprimées sévères. Il s’agit des personnes transplantées (organes ou cellules souches hématopoïétiques) ; sous chimiothérapie lymphopéniante ; sous immunodépresseurs forts, tels les antimétabolites (Cellcept, azathioprine, mycophénolate mofétil, imurel) et les anti-CD20 (rituximab) ; des dialysés chroniques après avis de leur médecin traitant ; et au cas par cas, les personnes sous autres immunodépresseurs ou avec déficit immunitaire primitif. Le type de vaccin et les modalités dépendent de l’âge, mais dans tous les cas, la troisième dose est injectée quatre semaines après la deuxième ou le plus rapidement possible si ce délai est dépassé. L’Assurance maladie a commencé à contacter les personnes par courrier. De plus, leur entourage, ainsi que les jeunes de 16-17 ans à risque ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous

Des personnes refusent-elles de se faire tester quand vous leur annoncez qu'elles doivent régler le test antigénique Covid-19 ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !