Porphyre n° 574 du 26/04/2021
 

DÉCHETS DE SOINS

S’informer

Actus

Anne-Lise Favier


Depuis plus de huit ans, Dastri, l’éco-organisme national agréé par l’État et financé par les industriels de santé, collecte et traite les déchets d’activités de soins à risques infectieux (Dasri) et assimilés perforants des patients en auto-traitement. Au 31 décembre 2020, 3,27 millions de boîtes à aiguilles ont été distribuées aux pharmacies, soit 14 % de plus qu’en 2019(1), et 18 224 pharmacies, soit 86 % du réseau officinal, sont points de collecte Dastri. 809 tonnes de déchets ont été récupérées et traitées, soit quasiment 10 % de plus qu’en 2019. Depuis la loi Agec (anti-gaspillage pour une économie circulaire) de février 2020, la filière souhaite renforcer son rôle. Les déchets de soins incluant de l’électronique, par exemple certaines pompes à insuline, entrent désormais dans la collecte. Reste à convaincre aussi les 32 % de patients ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous

La communication des pharmacies européennes sur le sol français vous fait-elle peur ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !