Porphyre n° 573 du 24/03/2021
 

Édito

Christine Julien


Qui aurait cru que l’avenir des préparateurs passe par les facultés de pharmacie ? Après des années d’atermoiements, voilà que des projets d’expérimentation d’un nouveau diplôme vont se déployer à la rentrée de septembre 2021 (lire p. 6).Au programme, un Deust en deux ans et une licence pro en un an pour se spécialiser. En même temps, dans le feu de l’action du Ségur de la santé de 2020, le ministère de la Santé a acté la réingénierie du diplôme de préparateur. Des facs, des CFA et des ministères motivés, le contexte sent bon la réforme à laquelle plus personne ne croyait. L’autonomie des facultés de pharmacie est un atout. Dans le cadre d’un diplôme, elles ajustent au gré des évolutions le contenu de l’enseignement et des examens. Elles peuvent anticiper des ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous

Délivrez-vous les vaccins anti-Covid-19 à ARNm sous forme de seringues individuelles préremplies aux médecins, infirmiers… ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK