Porphyre n° 573 du 24/03/2021
 

Exercer

Parlons cancéro

Christine Julien

Laurence Distani est cadre préparatrice à l’Institut Sainte-Catherine, spécialisé dans le dépistage et le traitement des tumeurs cancéreuses à Avignon (84). Depuis 2011, elle a mené de nombreuses consultations pharmaceutiques avec des patients.


Vous êtes-vous tout de suite impliquée dans les consultations ? Oui. Quand Françoise de Crozals, la pharmacienne responsable, a mis en place les consultations pharmaceutiques pour les patients à l’Institut Sainte-Catherine, j’ai dit « Je veux faire ça ! » car j’aime le contact avec les patients. Ce contact me manquait ! Que se passe-t-il en entretien ? La personne est choquée et stressée par l’annonce de la maladie. Elle vient à la consultation pharmaceutique avec un tas de documents. Elle est perdue, parfois âgée. Elle peut craquer et pleurer. Il faut savoir gérer. Au début, je n’avais qu’une envie, sortir pleurer. On se projette : « On dirait ma mère, on dirait mon père ». Et là, je me disais : « Justement, si c’était eux, comment aimerais-tu qu’ils soient reçus ? Quelle aide pourrais-tu leur apporter ? » Comment vous êtes-vous formée ? Quand on vous a expliqué ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous

La communication des pharmacies européennes sur le sol français vous fait-elle peur ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !