Porphyre n° 573 du 24/03/2021
 

Courrier


On parle de plus en plus de surdosage lié à la vitamine D, car les patients ont entendu dire qu’elle préservait de la Covid-19, mais l’hiver, de nombreux adultes sont carencés, parfois sans le savoir. En plus, le dosage de la vitamine D n’est plus pris en charge, sauf dans certains cas, donc nombreux sont ceux qui ne connaissent pas leur statut. On supplémente automatiquement les enfants, puis on arrête. Xavier, préparateur à Charleville-Mézières (08) Porphyre répond La Covid-19 a mis la vitamine D sur le devant de la scène, ce qui permet, comme vous le dites, de parler des hypovitaminoses fréquentes dans notre pays, y compris dans les régions ensoleillées. Bien vu !

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous

La communication des pharmacies européennes sur le sol français vous fait-elle peur ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !