Porphyre n° 571 du 18/01/2021
 

Courrier


N’étant plus convaincue par l’officine, surtout le comptoir, je souhaiterais passer de l’autre côté et devenir déléguée pharmaceutique. Existe-t-il des passerelles pour accéder à ce métier ? J’ai un CQP de dermo-cosmétique, peut-être que je pourrais me spécialiser dans ce domaine ? J’aimerais poser la question à ceux qui viennent à la pharmacie, mais je n’ose pas, d’autant qu’ils ont de bons contacts avec ma titulaire. C’est délicat… Laura, préparatrice à Lille (59) Porphyre répond Nous comprenons, mais vous pouvez poser vos questions en misant sur votre curiosité naturelle. Personne ne vous reprochera de vous intéresser au métier de l’un de vos interlocuteurs. Si vous avez le bac, vous pouvez vous renseigner sur le titre professionnel de délégué pharmaceutique auprès de centres qui forment, comme l’IFDMS, mais l’exercice de la profession n’est pas soumis à ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous

Délivrez-vous les vaccins anti-Covid-19 à ARNm sous forme de seringues individuelles préremplies aux médecins, infirmiers… ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK