Porphyre n° 567 du 24/09/2020
 

Édito

Christine Julien


Ils étaient une trentaine. La plupart avaient débuté leur apprentissage à la pharmacie, mais c’était leur premier jour de cours en CFA. Tous étaient masqués. La question ne se posait pas, ils devaient se protéger les uns les autres. Un bon point pour ces futurs préparateurs rencontrés au CFA d’Avignon, déjà bien « coachés ». En revanche, les diplômés sont moins bons contre la grippe. Seuls 42 % des préparateurs se sont fait vacciner l’an passé, contre 88 % des titulaires et 82 % des adjoints (voir p.8). Est-ce une question de coût ou de croyance erronée ? La grippe tue, trop. Se vacciner nous protège et préserve les autres. Si c’est le coût, rapprochez-vous de votre titulaire et demandez-lui de vous offrir un vaccin, Klésia ou Apgis se fera un plaisir de le prendre en charge ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous

Avez vous encore en stock des masques de la dotation d’Etat ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK