Porphyre n° 566 du 27/08/2020
 

S’informer

Actus


Le lévétiracétam, dans Keppra et génériques, peut entraîner un allongement de l’intervalle QT selon le Comité pour l’évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (Prac) de l’Agence européenne des médicaments (EMA). Les résumés des caractéristiques du produit (RCP) et les notices vont donc être mis à jour. En attendant, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) recommande la prudence aux prescripteurs et aux dispensateurs, notamment chez les patients à QT long, et lors de la prescription de certains médicaments* qui prolongent l’intervalle QT. L’intervalle QT est une donnée de l’électrocardiogramme correspondant à la durée électrique de la contraction cardiaque. Un QT long, congénital ou acquis (hypokaliémie, hypothermie, médicaments*…), est un facteur de risque de troubles graves du rythme, torsades de pointe, voire fibrillation ventriculaire mettant en jeu le pronostic vital.(*) ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous

Depuis le couvre-feu, ressentez-vous davantage d’insécurité après 18 heures ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK