Porphyre n° 562 du 27/04/2020
 

Édito

Christine Julien


Alors que certains découvraient les plaisirs domestiques, d’autres se confrontaient aux joies des demandes incessantes de masques, solutions hydroalcooliques et autres babioles « spécial Covid-19 ». Aux plaisirs des élucubrations et manigances pour obtenir médicaments miracles et masques réquisitionnés. Au charme de servir masqué et ganté, retranché derrière une grille ou du plexiglas. Ah, l’excitation de retrouver sa famille après une heure de décontamination digne du vaisseau Nostromo dans Alien… Ce satané coronavirus est sans conteste le roi des stresseurs. Et les réactions au stress sont délétères quand elles sont trop fortes ou durent trop longtemps (p.54). Alors, sachons apprécier d’autres conséquences plus positives de cette situation extraordinaire. Le ministre des Solidarités et de la Santé a découvert l’existence des préparateurs en pharmacie (!) et leurs besoins similaires à ceux des pharmaciens. Les CFA, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous

Avez vous encore en stock des masques de la dotation d’Etat ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK