Porphyre n° 561 du 01/04/2020
 

Courrier


On parle assez souvent de dispensation à l’unité pour éviter le gaspillage. C’est un point intéressant. Mais est-ce que le tiers-payant n’en est pas aussi responsable ? Je vois souvent des patients réclamer un traitement, qu’ils vont finir par ramener à la pharmacie, intact, emballage encore fermé. Je passe sur le fait qu’ils n’ont pas compris qu’avec Cyclamed, il ne faut pas ramener les emballages, mais c’est un fait, on voit bien le gâchis énorme. Je n’ai pas de chiffres précis pour étayer mes propos, mais, chaque semaine, plusieurs boîtes reviennent comme neuves ! Un préparateur anonyme d’Île-de-France Porphyre répond Quand un médicament est correctement prescrit et délivré, l’observance est bien meilleure. Le tiers-payant permet à bon nombre de personnes de ne pas avancer de sommes astronomiques pour se soigner. Oui, il y a du ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous

Avez-vous reçu de nouvelles quantités de vaccins contre la grippe ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK