Porphyre n° 560 du 19/02/2020
 

Édito

Christine Julien


Écouter, questionner, délivrer, conseiller, compter, ranger, commander, préparer, nettoyer, livrer… vous jonglez avec les tâches. Devant et derrière le comptoir, quand ce n’est pas au domicile des patients ou en maison de retraite. C’est d’ailleurs parfois cette diversité qui a guidé le choix du métier. Vaccination, entretiens, bilans de médication, bientôt les Trods et la chimio orale, ça ne s’arrête jamais. Même si ces missions sont réservées aux pharmaciens, ils ont besoin des préparateurs (lire p. 54).Se former, et compter les uns sur les autres, cela semble indispensable. Se spécialiser est peut-être aussi à envisager, même si ce n’est pas dans la culture officinale. Le syndicat SN2P des sous-traitants appelle déjà à la spécialisation pour le préparatoire. Leur intention est louable, motivée par la sécurité et l’expertise (lire actu p. 6). À moins ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous

Avez-vous reçu de nouvelles quantités de vaccins contre la grippe ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK