Porphyre n° 559 du 20/01/2020
 

Courrier


Merci pour votre enquête sur les nouvelles missions des préparateurs qui pourraient voir le jour avec celles des pharmaciens (n° 557, novembre 2019). Personnellement, j’y suis favorable, dans la limite de nos compétences. Rendons à César ce qui lui appartient, et donc aux pharmaciens ce qui est leur mission. Quant à nous, préparateurs, je reste persuadée que nous pouvons jouer un rôle important. Nous sommes nombreux, dans une officine, pour accueillir les patients. Alors, nous devons être formés pour pouvoir assurer certaines missions, sans pour autant prendre le pas sur le rôle des autres professionnels de santé. Et bien sûr, cela permettrait peut-être de valoriser nos salaires ! Virginie, préparatrice en Vendée (85) Porphyre répond Nous sommes d’accord, et des acteurs de la branche officine aussi !

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous

Des personnes refusent-elles de se faire tester quand vous leur annoncez qu'elles doivent régler le test antigénique Covid-19 ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK