Xavier a des signes précoces de la borréliose de Lyme - Porphyre n° 552 du 23/04/2019 - Revues
 
Porphyre n° 552 du 23/04/2019
 

Savoir

l’ordo

Auteur(s) : Anne-Gaëlle Harlaut

Xavier, 42 ans, présente un érythème 10 jours après un séjour en Alsace. Il n’avait rien noté avant l’apparition d’un halo rouge qui grandit peu à peu derrière le genou. Le médecin prescrit un antibiotique.

Ce que je dois savoir

Législation

Cette ordonnance respecte la législation.

Condiv

C’est quoi ?

• La maladie ou borréliose de Lyme est due à une infection par une bactérie spirochète, Borrelia burgdorferi, transmise à l’homme par piqûre de tique du genre Ixodes infectée. La tique se développe en 3 stades, larve, nymphe et adulte, sur des animaux hôtes, rongeurs, oiseaux puis grands mammifères. L’homme est un hôte accidentel, souvent piqué au stade de nymphe.

• Les tiques Ixodes sont retrouvées sur la quasitotalité du territoire français avec des zones endémiques, en particulier Est et Centre, et leur activité est maximale du printemps à la fin de l’automne.

• Le risque de transmission de Borrelia à l’homme dépend du taux d’infection de la tique, de sa durée d’attachement et de facteurs individuels immunitaires. En zone d’endémie, le risque en cas de piqûre est en moyenne de 1 à 5 %.

• Xavier précise qu’il a passé deux jours en bivouac en Alsace. Sa compagne a aussi présenté une piqûre, la tique ayant été ôtée aussitôt. Botaniste amateur, il envisage d’y passer la plupart de ses week-ends de printemps.

Quels signes cliniques ?

La forme localisée précoce de la borréliose de Lyme se manifeste classiquement mais non systématiquement, par un érythème migrant 3 à 30 jours après la piqûre. C’est une macule - lésion plane - érythémateuse, en général non prurigineuse, ronde ou ovale, au centre éclairci, qui évolue de façon centrifuge autour du point de piqûre pour atteindre plusieurs centimètres de diamètre. Les formes disséminées précoces dans les 6 mois suivant la piqûre, et disséminées tardives, au-delà de 6 mois, peuvent associer fièvre, myalgies, fatigue, atteintes cutanées, articulaires, cardiaques, neurologiques, ophtalmologiques.

Quels traitements ?

Le traitement dépend du stade de la maladie et du type d’atteinte. La Haute Autorité de santé (1) réaffirme qu’une antibiothérapie doit être débutée rapidement en cas de forme localisée précoce (érythème migrant). L’absence de piqûre récente constatée ne réfute pas le diagnostic clinique à ce stade. La doxycycline, sauf grossesse et allaitement, ou l’amoxicilline pendant 14 jours sont à privilégier chez l’adulte.

Objectifs

L’antibiotique vise à réduire la durée des manifestations cutanées, mais surtout à prévenir l’évolution vers d’autres manifestations de la maladie. Plus il est précoce, plus il est efficace.

Médicament

Doxycycline

Antibiotique de la famille des tétracyclines qui inhibe la synthèse protéique des bactéries dont Borrelia burgdorferi.

Repérer les difficultés

• Insister sur la prise précoce et l’observance.

• Mettre à contribution le patient pour surveiller l’évolution de l’érythème, sa disparition rapide et l’absence de nouveaux symptômes.

• Rappeler les mesures pour éviter et prendre en charge les piqûres de tique.

Ce que je dis au patient

J’ouvre le dialogue

« Le médecin vous a expliqué l’intérêt de l’antibiotique ? » évalue les risques d’inobservance. « Connaissez-vous la maladie de Lyme ? Sa transmission ? Comment se protéger des piqûres de tiques et que faire si vous êtes piqué ? » et « Utilisez-vous un tire-tique ? un répulsif ? » évaluent les connaissances.

J’explique le traitement

Mécanismes d’action

La tique, en piquant l’homme, peut transmettre des bactéries responsables de la maladie de Lyme. La lésion cutanée est un signe précoce de l’infection. L’antibiotique lutte contre cette bactérie et stoppe l’évolution de la maladie.

Mode d’administration

• Doxycycline : deux comprimés à 100 mg par jour, en une ou deux prises selon préférence mais au milieu d’un repas, avec au moins 100 ml d’eau (un grand verre) et une heure au moins avant de se coucher en raison des risques d’atteintes œsophagiennes. Débuter au plus vite et respecter les 14 jours même si les signes disparaissent.

Effets indésirables

• Doxycycline : nausées, diarrhée, anorexie, œsophagite et ulcération œsophagienne favorisées par la prise en position couchée et/ou avec peu d’eau ; photosensibilisation (rash…) ; réactions de Jarisch-Herxheimer (libération de toxines par lyse des spirochètes avec myalgies, arthralgies, fièvre, résolutives en moins de 48 heures mais difficiles à différencier d’une évolution.

Surveillance

L’érythème disparaît en général en 1 à 4 semaines. Le photographier chaque jour pour surveiller son évolution. S’il persiste ou si, dans les jours ou semaines après la piqûre, d’autres lésions y compris loin de la piqûre, ou fièvre, douleurs articulaires, fatigue… apparaissent, consulter.

J’accompagne

Le traitement

• Soleil. Pour éviter le risque de photosensibilisation, limiter les expositions solaires, porter des vêtements couvrants, un chapeau à larges bords et utiliser un produit de protection d’indice élevé sur les zones découvertes. En cas d’utilisation simultanée d’un répulsif (voir ci-dessous), appliquer la crème solaire 20 minutes au moins avant pour éviter une pénétration cutanée accrue du répulsif et une moindre efficacité du solaire.

Prévention

• Porter des vêtements couvrants y compris la tête, de préférence clairs pour repérer les tiques, des guêtres ou le pantalon glissé dans les chaussettes, des chaussures fermées.

• Utiliser un répulsif cutané (DEET, IR 3535, picaridine ou citriodiol)(2) sur les zones exposées en évitant le contour des yeux et de la bouche, à renouveler selon le produit 1 à 3 fois par jour, et/ou un répulsif type perméthrine actif 6 semaines pour imprégner les vêtements (3).

• Après une sortie, inspecter immédiatement tout le corps à la recherche de tiques en insistant sur leurs zones de prédilection : aisselles, plis du genou, zones génitales, nombril, conduit auditif, cuir chevelu. Recommencer le lendemain car la tique, de 1 à 3 mm au stade de nymphe, est plus visible gorgée de sang.

En cas de piqûre

• Ôter la tique le plus vite possible avec un tiretique sans appliquer aucun produit au préalable. Engager le crochet sous le corps sans l’écraser, tourner en tirant doucement perpendiculairement à la peau pour éviter d’arracher la tête. Seulement après, désinfecter.

• Durant un à deux mois après, consulter si un érythème apparaît et/ou douleurs, fièvre, fatigue… Prendre des photos régulièrement pour documenter l’évolution. Un test d’orientation diagnostique de la maladie de Lyme n’est pas recommandé. Une papule rouge prurigineuse qui ne s’étend pas ne signe pas l’infection mais une réaction locale à la piqûre.

• Signaler la piqûre via l’application gratuite « Signalement TIQUE » dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme.

Vente associée

Proposer un tire-tique, un répulsif adapté et avec AMM contre la prévention des tiques(2), une protection solaire d’indice 50, un antiseptique en dosettes…

(1) Recommandations de bonne pratique, Borréliose de Lyme et autres maladies vectorielles à tiques, HAS, juin 2018.

(2) Tiques et maladie de Lyme. Mieux connaître et combattre les agents pathogènes transmis par les tiques, Anses, 21 janvier 2019.

(3) « Répulsifs pour la protection contre les moustiques et autres insectes piqueurs » sur https://solidaritessante. gouv.fr.

Prescription

Dr B., médecin généraliste.

Monsieur Xavier L., 42 ans, 71 kg, 1,82 m.

• Doxycycline 100 mg

2 comprimés par jour pendant 14 jours.

Le patient me demande

« Est-ce que mon chien risque aussi d’être piqué ? »

Oui, il faut aussi le protéger des piqûres de tiques. Elles peuvent lui transmettre des maladies comme la piroplasmose, et il peut ramener des tiques adultes dans les parcs et jardins privés où elles pondent des milliers d’œufs. Je vous conseille un antiparasitaire acaricide de longue durée d’action, à renforcer en cas de sortie par un spray sur les zones les plus exposées. Plusieurs molécules et présentations existent selon l’âge et le poids du chien. Au retour de promenade, il faut le brosser, rechercher des tiques et, le cas échéant, les retirer avec un tire-tique le plus tôt possible.

Info +

→ « La Tactique anti-tiques » pour les enfants, et « Maladie de Lyme et prévention des piqûres de tiques » pour les adultes sur www.cespharm.fr, rubrique Catalogue, onglet Prévention de la borréliose de Lyme.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !