Porphyre n° 551 du 20/03/2019
 

AUTOMESURE TENSIONNELLE

S’informer

Actus

Nathalie Belin


Les tensiomètres bras ont toujours eu la faveur des experts car ils sont moins source d’erreur de mesure que les tensiomètres poignet. En cause, les mouvements du poignet et le mauvais positionnement du tensiomètre ou du poignet. Les dernières recommandations de la Société française d’hypertension artérielle (1) vont même plus loin. Outre le marquage CE, elles conseillent des appareils à brassard huméral dont la fiabilité des mesures a été validée selon un protocole reconnu (2). La taille du brassard doit absolument être adaptée à la circonférence du bras pour éviter toute erreur de mesure. Si un tensiomètre de poignet est utilisé, il doit être validé et bien utilisé : coude posé sur la table, bras posé sur l’épaule opposée. En plus d’une utilisation à des fins diagnostiques et avant la mise ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous

Allez vous signer la pétition #MonHomeoMonChoix pour le maintien du remboursement de l’homéopathie ?


Solutions

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK