Porphyre n° 550 du 20/02/2019
 

JOURNÉES CICATRISATIONS 2019

S’informer

Actus

Caroline Bouhala

Le traditionnel rendez-vous annuel de la cicatrisation de la Société française et francophone des plaies et cicatrisations (SFFPC) s’est déroulé à Paris, du 20 au 22 janvier 2019.


Réévaluer la profondeur« On peut être surpris par des brûlures bien rosées au premier jour étiquetées 2e degré superficiel, qui présentent 2 à 3 jours plus tard une peau atone. Et on se retrouve avec un 2e degré profond », explique Stéphanie Vernet, infirmière au CHU de Montpellier (34). C’est pourquoi elle recommande de toujours réévaluer la profondeur après les 48 à 72 premières heures. Pour cela, il est indispensable d’enlever les phlyctènes s’il y en a. « Beaucoup de règles ancestrales disent qu’il ne faut pas les percer. Or c’est le meilleur moyen de se tromper sur la profondeur de la brûlure », explique Laura Lagache, infirmière dans le même CHU, et « si on ne les retire pas, la crème ne pourra pas pénétrer et on sera beaucoup moins efficace. Si le patient ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous

Des personnes refusent-elles de se faire tester quand vous leur annoncez qu'elles doivent régler le test antigénique Covid-19 ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK