Bio-vigilance - Porphyre n° 550 du 20/02/2019 - Revues
 
Porphyre n° 550 du 20/02/2019
 

Courrier

Dans votre dossier sur les cosmétiques bio, votre rédactrice dit qu’en France, il n’y a pas de réglementation pour les cosmétiques, qu’une crème peut être bio alors qu’elle ne contient qu’un seul ingrédient bio. Un peu court, tout de même, puisqu’il existe des labels (ce que votre rédactrice décrit d’ailleurs), qui rendent les choses moins simples. Sinon, c’est bien d’avoir parlé de cette fameuse norme ISO16128 qui jette le trouble sur une filière (la bio) qui se développe bien ! Aux consommatrices de rester vigilantes et à nous, aussi, à l’officine, d’aider les clientes à décrypter les compositions des crèmes et cosmétiques.

Isa, préparatrice près de Nantes (44).

Porphyre répond

Vous semblez bien informée et vos clients ont bien de la chance ! La multiplicité des normes et une communication sur le « naturel » bien fourre-tout ne simplifient pas ce choix. Comme vous le dites si bien, information et vigilance sont de mise.

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !