Porphyre n° 549 du 23/01/2019
 

Exercer

Les mots pour…

Marianne Maugez

Gérer la pénurie de personnel. Départ d’un collègue ou fréquentation en hausse, la surcharge de travail impacte l’officine et ses salariés. Nos conseils pour y faire face et s’organiser.


La pénurie, késaco ? Pas de définition La notion de pénurie de salariés n’existe pas dans le droit du travail. Selon l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact), « la question de la gestion des effectifs est un point aveugle des sciences de la gestion, il n’y a pas de détermination scientifique du bon niveau des effectifs ». Selon le dictionnaire, la pénurie est un « manque de ce qui est nécessaire », ce qui dans le monde du travail se traduit par un sous-effectif dans l’équipe par rapport au travail à effectuer. Les circonstances La pénurie de personnel est structurelle, liée à un choix de management ou, le plus souvent, ponctuelle en raison d’une fréquentation de la pharmacie en hausse (saison hivernale, zones touristiques…) ou suite au départ d’un salarié. Obligations limitées à l’officine Le nombre de pharmaciens ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous

Souhaitez-vous vacciner contre la grippe quand l’expérimentation sera généralisée ?



Revue


Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK