Porphyre n° 549 du 23/01/2019
 

LES PAUSES

S’informer

Actus

Fabienne Rizos-Vignal


La Cour de cassation a remis les pendules à l’heure dans un arrêt du 24 octobre 2018. Si le salarié ne peut pas vaquer librement à ses occupations personnelles pendant les temps de pause, il s’agit d’un temps de travail effectif qui doit être rémunéré, sans aucune retenue. C’est le cas lorsque le salarié doit déballer des commandes, trier des papiers, encadrer un apprenti, réceptionner une livraison, répondre au téléphone. Dans cette affaire, l’entreprise a été condamnée à payer au salarié plus de 45 000 euros au titre d’heures supplémentaires, majorations comprises !

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous

Des personnes refusent-elles de se faire tester quand vous leur annoncez qu'elles doivent régler le test antigénique Covid-19 ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK