Porphyre n° 549 du 23/01/2019
 

ADDICTOVIGILANCE

S’informer

Actus

Christine Julien


Depuis le 1er janvier 2019, la prescription du collyre Mydriaticum 0, 5 % en flacon de 10 ml est réservée pour usage professionnel aux spécialistes en ophtalmologie. Cette décision fait suite à des détournements pour usage récréatif de ce collyre mydriatique constatés depuis 2014, certainement en raison des propriétés atropiniques du tropicamide, son principe actif. « L’utilisation du tropicamide en IV serait surtout observée chez des consommateurs d’opiacés qui rechercheraient une augmentation des effets positifs de l’héroïne (euphorie, calme), une atténuation des symptômes de sevrage aux opiacés, une plus grande disponibilité, un prix plus faible et des effets plus rapides », indique la Lettre d’addictovigilance n° 14 de mars 2017. Une administration répétée et intensive peut entraîner des troubles graves tels que rétention urinaire, pseudo-démence et coma. En revanche, rien ne change pour Mydriaticum unidoses à 2 mg/0, 4 ml ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous

Avez-vous ou allez-vous participer au Grand débat national ?



Revue


Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK