Porphyre n° 549 du 23/01/2019
 

ENTRETIEN

Comprendre

Enquête

Stéphane Le Bouler, responsable de projet Universitarisation des formations paramédicales et de maïeutique auprès du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et du ministère des Solidarités et de la Santé.


En quoi consiste votre mission ? En 2017, les ministres de l’Enseignement supérieur et de la Santé m’ont chargé de conduire une large concertation en vue de renforcer l’intégration à l’Université des formations paramédicales et de maïeutique (sage-femme). Plusieurs mois ont été consacrés à cette concertation avec un vaste panel d’interlocuteurs des différents domaines concernés. Les représentants des syndicats de pharmaciens sont venus vers nous dans le cadre de ce processus parce qu’ils y voyaient une opportunité de faire évoluer le diplôme de préparateur en pharmacie. En quoi l’évolution de la formation de préparateur en pharmacie est-elle liée à ce processus ? L’Université peut apporter une contribution intéressante en la matière et l’inclusion de la formation des préparateurs dans le processus plus large d’universitarisation des formations des métiers de santé nous semble être un atout ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous

Avez-vous ou allez-vous participer au Grand débat national ?



Revue


Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK