Porphyre n° 549 du 23/01/2019
 

Courrier


Le fameux serpent de mer du DMP prendra-t-il enfin racine ? Je suis un vieux préparateur qui se souvient de ces bons vieux carnets de santé, puis d’une tentative, dans les années 1990 il me semble, d’un nouveau carnet de santé qui s’est soldée par un fiasco. J’attends de voir ce que celui-ci va donner, car c’est une bonne idée, indispensable. Mais comment faire pour que le système prenne vraiment ? Quand je vois les prescriptions de certains patients âgés, cela ne ferait pas de mal d’avoir une « centralisation » de certaines données les concernant. Quels ont été les freins jusqu’alors ? Hervé, préparateur à Lille (59). Porphyre répond Peut-être qu’en 2004, la médecine n’était pas prête à s’approprier ce DMP où vont s’empiler des données sans ordre ni hiérarchie… Et aujourd’hui qu’en sera-t-il ? Wait and see…

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous


MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK