Porphyre n° 549 du 23/01/2019
 

APPRENTISSAGE

S’informer

Actus

F.R.-V.


La loi Avenir professionnel assouplit les modalités de rupture du contrat d’apprentissage après la période d’essai de 45 jours en entreprise pour le titulaire aussi (pour l’apprenti, voir actu p. 6). Désormais, il peut licencier l’apprenti en cas de force majeure, de faute grave ou d’inaptitude de ce dernier. Autre nouveauté, lorsque le CFA prononce l’exclusion définitive de l’apprenti, cela constitue une cause réelle et sérieuse de licenciement pour motif personnel. Ces nouvelles dispositions concernent uniquement les contrats d’apprentissage conclus à partir du 1er janvier 2019.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous

La communication des pharmacies européennes sur le sol français vous fait-elle peur ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !