Porphyre n° 548 du 01/12/2018
 

Édito

Christine Julien


Trop rares sont les manifestations de plaisir exprimées devant un panier de légumes ou une corbeille de fruits. Enfin, tout dépend… Si votre maman buvait du jus de carottes durant sa grossesse ou son allaitement, ou si elle utilisait une pommade à la camomille contre les crevasses, ces goûts ont plus de chances de vous plaire, ou du moins, de ne pas vous rebuter. Notre histoire alimentaire commencerait très tôt, voire in utero, et nos choix alimentaires seraient fondés sur des processus non conscients. Serait-il possible alors de les influencer pour consommer des fruits et légumes dont les bénéfices pour la santé sont prouvés ? Sans doute, répondent les spécialistes de la conférence scientifique internationale EGEA (lire actu p. 6). Plus l’individu est exposé à un produit, plus il le consomme. Pourquoi ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous

Vous-êtes vous assuré (e) les services d’un médiateur de la consommation ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK