Porphyre n° 543 du 01/06/2018
 

S’informer

Actus

Thierry Pennable

Deux ans après sa mise en place, la prescription de la perfusion par forfaits est modifiée pour répondre aux difficultés rencontrées sur le terrain. Les officinaux sont de nouveau amenés à délivrer des prescriptions infirmières.


« Considérée par certains comme une usine à gaz lors de sa mise en œuvre, la nomenclature de la perfusion à domicile par forfaits a néanmoins permis de révéler certaines dérives et d’y mettre un terme », constate Fabrice Camaioni, pharmacien, président de l’Union nationale des prestataires de dispositifs médicaux (UNPDM). À l’exemple de certains examens d’imagerie « avec injection » où le radiologue facturait un set de perfusion alors qu’il ne s’agissait que d’une injection(1) ! Ce pharmacien, également président de la commission Exercice professionnel de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), reconnaît toutefois « une mise en œuvre compliquée » lors de l’entrée en vigueur des forfaits de perfusion le 1er mai 2016. Deux ans plus tard, en réponse aux difficultés rencontrées par les professionnels du secteur, un arrêté de mars 2018(2), applicable depuis le ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Enquête flash

Allez-vous attribuer une prime de fin d’année (ou une augmentation) à vos collaborateurs ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK