Porphyre n° 543 du 01/06/2018
 

Courrier


Les génériques, on en parle beaucoup, mais si on s’intéressait aussi aux noms des médicaments ? Leur multiplicité pose de sérieux problèmes et, au final, personne n’y prête attention. J’ai déjà vu des patients qui prennent un Doliprane et, comme ça ne va pas mieux, avalent deux Efferalgan, voire des Dafalgan… Je ne compte pas non plus ceux avec trois dompéridone différentes qui ne se rendent pas compte qu’il s’agit des mêmes substances actives, avec les dangers que cela comporte ! Lucas, préparateur à Lille (59) Porphyre répond Vous avez raison, d’où l’importance de parler et de prescrire en DCI. Que prenez-vous, comment et faisons un point sur votre traitement sont aussi des points à aborder systématiquement.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Enquête flash

Allez-vous attribuer une prime de fin d’année (ou une augmentation) à vos collaborateurs ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK