Porphyre n° 543 du 01/06/2018
 

Courrier


Je ne comprends pas que l’on ait déremboursé une foule de médicaments à valeur ajoutée comme les veinotoniques, les collutoires, les mucolytiques et que l’on continue de se poser la question pour l’homéopathie… E., préparateur à Nice (06) Porphyre répond Notre ministre de la Santé, Agnès Buzin, interrogée sur Europe 1 le 19 avril, a dit que le déremboursement des médicaments peu efficaces n’était pas une priorité actuelle pour le gouvernement.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Enquête flash

Avez-vous déjà réfléchi aux services que vous alliez faire payer ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK