Porphyre n° 543 du 01/06/2018
 

LIBERTÉ D’EXPRESSION

S’informer

Actus

Fabienne Rizos-Vignal


« La direction est drastique à tous points de vue. Salaire minimum, aucune prime, ni même d’heures sup payées. […] Le client est roi en toutes circonstances, peu importe qu’il faille travailler à perte, et votre travail sera parfois descendu devant le client. Rien n’incite à la motivation, si ce ne sont les promesses jamais tenues. » Voilà le message posté par un salarié sur un site Internet accessible à tous. Ici, pas d’injures, de mots grossiers ou vulgaires, mais des critiques qui visent directement l’entreprise. Licencié pour faute grave, le salarié a ensuite contesté la rupture devant les tribunaux. Et il n’a pas obtenu gain de cause. Les juges de la chambre sociale de la Cour de cassation ont relevé le caractère excessif des propos, en soulignant que les termes étaient ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Enquête flash

Envisagez-vous de développer une activité de télémédecine dans votre pharmacie ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK