Porphyre n° 542 du 23/04/2018
 

Édito

Christine Julien


« Le social est un domaine que les pharmaciens ont du mal à appréhender », a souligné un représentant de titulaires lors d’un débat à Pharmagora Plus (voir actu p. 5). Déjà surchargés par leur rôle de santé et les aspects économiques, certains peuvent négliger les questions sociales, pourtant primordiales pour manager. Le code du travail permet aujourd’hui de conclure des accords d’entreprise. À vous aussi, salariés, de vous emparer de ces sujets pour discuter ouvertement avec vos pharmaciens des projets d’entreprise. Comme disait ce titulaire, « on est tous dans le même wagon. » Mieux appréhender le social aide également à naviguer dans la jungle administrative. Les préparatrices et la pharmacienne touchées par la maladie ou le handicap interrogées dans notre enquête (lire p. 16) ont affronté les méandres de l’administration pour conserver leur emploi. Être ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Enquête flash

Etes-vous favorable à un assouplissement des règles concernant la publicité pour les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK