Porphyre n° 542 du 23/04/2018
 

NUTRIVIGILANCE

S’informer

Actus

Thierry Pennable


En raison de 90 cas d’effets indésirables notifiés via la nutrivigilance et d’autres signalés en Europe, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a publié, le 11 avril, un avis sur la mélatonine, présente notamment dans des compléments alimentaires pour favoriser certains endormissements. Troubles neurologiques, gastro-entérologiques (douleurs abdominales, vomissements) ou psychiatriques (cauchemars, humeur altérée), la mélatonine pourrait aussi « altérer le développement naturel du rythme circadien de l’enfant et son cycle du sommeil » car elle passe dans le lait maternel. Anti-agrégants, anticoagulants, anti-inflammatoires, hypnotiques, anti-épileptiques, quinolones, œstrogénothérapie ou fluvoxamine, des interactions pharmacocinétiques et/ou pharmacodynamiques existent avec la mélatonine et pourraient augmenter sa concentration ou perturber le métabolisme de médicaments associés. Mieux vaut demander un avis médical dans ces cas. n

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous

Allez vous signer la pétition #MonHomeoMonChoix pour le maintien du remboursement de l’homéopathie ?


Solutions

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK