Porphyre n° 542 du 23/04/2018
 

S’informer

Décryptage

Anne-Gaëlle Harlaut

Des professionnels s’opposent au sujet de la fiabilité de la contraception naturelle (voir actus p.6 ), mais des méthodes d’observation du cycle s’avèrent précises, rigoureuses et fiables avance un collectif multiprofessionnel.(1)


Quelles sont les méthodes naturelles de contraception ? Outre le retrait, ou coït interrompu, les autres méthodes dites « naturelles » sont surtout basées sur la prévention, comme la méthode Ogino, dite du « calendrier ». Ici, le jour d’ovulation présumé est déterminé par calcul d’après la date des règles. « Elles sont basées sur un cycle standard de 28 jours, avec une ovulation à J14. Or, la femme n’est pas un robot. Elle peut avoir des cycles variables, ovuler à une autre date, d’où le risque d’échec », explique Marion Vallet, sage-femme et formatrice en fertilité. Il existe aussi les méthodes d’observation du cycle (MOC). Qu’est-ce qu’une MOC ? Les méthodes d’observation du cycle reposent sur l’observation et l’analyse quotidienne des signes cliniques et biomarqueurs qui permettent de connaître l’avancement du cycle menstruel et de repérer la zone de fertilité. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Enquête flash

Etes-vous favorable à un assouplissement des règles concernant la publicité pour les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK