Porphyre n° 542 du 23/04/2018
 

JOURS FÉRIÉS ET CONGÉS PAYÉS

S’informer

Actus

Fabienne Rizos-Vignal


À l’exception du 1er mai, jour férié ne rime pas obligatoirement avec jour chômé. Toutes les pharmacies peuvent fonctionner, y compris celles qui ne sont pas désignées par le service de garde. Les salariés amenés à travailler perçoivent leur salaire habituel sans majoration, auquel s’ajoute un repos compensateur d’égale durée prévu par la convention collective nationale de la pharmacie d’officine. Le 1er mai est aussi l’ouverture de la période légale des congés payés en pharmacie. Entre le 1er mai et le 31 octobre, le titulaire doit accorder à chaque salarié un congé estival compris entre 18 jours ouvrables continus, soit trois semaines, et 24 jours ouvrables continus, soit quatre semaines. Sous réserve que le salarié ait acquis cette fraction de congés payés. Par exception, les salariés étrangers et ressortissants des DOM peuvent bénéficier, s’ils ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous

Délivrez-vous encore beaucoup de substituts nicotiniques sans ordonnance ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK