Porphyre n° 541 du 20/03/2018
 

Savoir

Le point sur…

Florence Leandro

Offrir ses organes pour soigner, voire sauver une autre personne compatible est un acte marqué par la générosité, mais très réglementé et par essence limité.


Définitions • Un don d’organes met en jeu deux individus : le donneur, chez qui un ou plusieurs organes (voir Dico+) sont prélevés de son vivant ou après sa mort, et le receveur, chez qui ce ou ces mêmes organes sont défaillants. Il implique deux grandes étapes, le prélèvement chez le donneur, suivi de la greffe chez le receveur. • Les organes sont principalement le rein, le foie, le cœur, les poumons, le pancréas et l’intestin. Il est alors plus juste de parler de transplantation et de transplant plutôt que de greffe et de greffon car l’opération chirurgicale va rétablir la continuité vasculaire selon le principe d’anastomose, c’est-à-dire la connexion entre les vaisseaux sanguins du donneur et ceux du receveur, à la différence de nombreux tissus greffés sans anastomose : cornée, peau… • Les buts sont variés. En ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Enquête flash

Allez-vous attribuer une prime de fin d’année (ou une augmentation) à vos collaborateurs ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK