Porphyre n° 540 du 22/02/2018
 

Courrier


Enfin une ministre de la Santé qui se rend compte que les pharmacies en milieu rural ont une raison d’exister. Espérons que cela permettra à des petites structures de continuer de tourner ou à de nouvelles de s’implanter dans certaines zones de désertification. Quand les patients ne peuvent pas voir de médecin, ils se tournent également vers l’officine, il faut s’en rendre compte ! Une préparatrice, Fauquembergues (62) Porphyre répond Oui, vous avez raison. Nous avons une ministre de la Santé qui prend la mesure des difficultés et agit. Même la réforme du BP semble être enfin dans les tuyaux…

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous

Des personnes refusent-elles de se faire tester quand vous leur annoncez qu'elles doivent régler le test antigénique Covid-19 ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK