Porphyre n° 540 du 22/02/2018
 

VOL EN ENTREPRISE

S’INFORMER

Actus

F. R.-V.


Dans cette affaire, convaincu que son employé le volait, un employeur l’a licencié pour faute grave et a déposé plainte. Le salarié a saisi les tribunaux et obtenu gain de cause. Selon les juges, le fait d’avoir accusé le salarié de vol alors que ce motif n’était pas établi et d’avoir en outre déposé plainte caractérisait un licenciement abusif ouvrant droit à une indemnité spécifique, en plus de l’indemnité pour licenciement sans cause réelle et sérieuse. L’employeur a été condamné à verser 1 000 € de dommages et intérêts au salarié.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous

Délivrez-vous les vaccins anti-Covid-19 à ARNm sous forme de seringues individuelles préremplies aux médecins, infirmiers… ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK