Porphyre n° 540 du 22/02/2018
 

CLASSIFICATION DES EMPLOIS

S’INFORMER

Actus

Fabienne Rizos-Vignal


Les préparateurs débutent leur carrière au coefficient 240. Quant aux pharmaciens, ils ne peuvent pas avoir un coefficient inférieur à 400. Le titulaire ne peut pas déroger à ces règles de classification des emplois en officine, même en cas de turbulences économiques. Chaque collaborateur doit bénéficier du coefficient correspondant à ses fonctions et à son expérience professionnelle. En cas de sous-classement, l’employeur s’expose devant les tribunaux à un rappel de salaires et au paiement de dommages et intérêts. C’est ce que la chambre sociale de la Cour de cassation a rappelé dans un arrêt rendu le 23 novembre 2017.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Enquête flash

Etes-vous favorable à un assouplissement des règles concernant la publicité pour les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK