Porphyre n° 539 du 29/01/2018
 

COMPLÉMENT ALIMENTAIRE

S’informer

Actus

Nathalie Belin


Troubles digestifs, allergies, atteintes musculaires ou hépatiques ont été rapportés suite à la consommation de compléments alimentaires à base de spiruline. Cette petite algue d’eau douce ne semble pas présenter par elle-même de risque sanitaire à des doses jusqu’à quelques grammes par jour, mais la présence de contaminants potentiels pourrait être en cause selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Des cyanotoxines (toxines produites par des bactéries), des bactéries elles-mêmes ou des métaux lourds tels que plomb, mercure ou arsenic peuvent contaminer l’algue lors de sa culture ou des manipulations ultérieures (récolte…) et pourraient expliquer les troubles rapportés. De fait, l’Agence préconise de privilégier les circuits d’approvisionnement les mieux contrôlés. « Il faut surtout être très prudent lors des achats sur Internet, prévient la ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous

La communication des pharmacies européennes sur le sol français vous fait-elle peur ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !