Porphyre n° 539 du 29/01/2018
 

Courrier


Je réceptionne de plus en plus de sacs pour Cyclamed avec des boîtes de médicaments non entamées ! Les gens me répondent « C’est pour ça qu’on vous les ramène, pour une deuxième vie ». C’est rageant, mais concrètement, que deviennent-ils ? Ils sont incinérés, non ? Existe-t-il une filière pour les médicaments non périmés, non entamés ? B, apprentie dans le Nord (59) Porphyre répond Sur le site www.cyclamed.org, vous découvrirez ce que deviennent ces médicaments. Ils servent notamment à chauffer des logements. Et pourquoi ne pas demander à chaque renouvellement : « Avezvous eu des difficultés à suivre votre traitement ? » Ainsi, vous pourrez dépister le mauvais usage et limiter peut-être ce gaspillage… Qui vend un œuf vend un bœuf… J’ai été surpris de lire dans votre courrier d’octobre 2017 qu’une pharmacie vendait des oeufs sous couvert d’un argument nutrition. Merci d’avoir ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous

Délivrez-vous encore beaucoup de substituts nicotiniques sans ordonnance ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK